DEAMBULATIONS

 


Théâtre de Sévelin 36 – Lausanne
Gare du Nord – Bâle


Charlotte Hug
viola
Urs Leimgruber
sax
John Edwards
contrebasse
Leonzio Cherubini
composition et batterie
Mirjam Fruttiger
scénographie


« Un jour, j’ai réalisé que le rythme était à l’origine de la forme, que la forme finalement obéissait elle-même au rythme, et j’ai dit: « La forme souffre » parce qu’elle n’est pas libre. La forme est la chose du rythme et c’est le rythme qui est créateur. La forme est déjà une réalisation du rythme. et puis, le temps passant, j’ai compris qu’il y avait encore quelque chose avant le rythme (et avant la matière): c’est le nombre. Je suis devenue peintre le jour où j’ai vraiment réalisé le nombre ».   Aurélie Nemours (1910-2005)

Conjointement inspiré par l’indétermination présente dans le jazz, l’indeterminacy des compositeurs de la New York School ( John Cage, Morton Feldman, Earle Brown. Christian Wolff ) et par l’abstraction géométrique (Kupka, Mondrian, Nemours, Mosset…) Déambulations évolue aux intersections de l’improvisation, da la notation graphique et des arts visuels.


Affiche de Pierre Neumann


Soutiens :
Ville de Lausanne
Canton de Vaud
Loterie Romande
Fondation Nestlé pour l’Art