BATTERIE ET INDETERMINATION

La batterie conjugue l’indétermination à plus d’un titre, premièrement parce que rattachée à la famille des instruments de percussion à hauteur non déterminée et ensuite parce que instrument à géométrie variable, donc à configuration non déterminée. De plus, bien que faisant usage des signes du solfège, la notation spécifique à la batterie et sans doute des plus indéterminée qu’il soit.

L’exemple ci-dessus illustre un aspect de la notation spécifique à la batterie. Joué tel quel, ce passage ne fonctionne tout simplement pas.

C’est à partir des éléments proposés que le batteur crée sa propre partie aussi bien à partir des notes que des espaces simplement indiqués par des barres obliques. Cette notation propre à la batterie peut être objectivement considérée comme étant indéterminée.

Indubitablement, la pratique de la batterie et du jazz contribuent au développement d’aptitudes pour composer et interpréter des musiques dites indéterminées.

La notation graphique ici développée est à voir comme une extension d’un jazz se voulant non idiomatique qui permet aux sons d’exister pour eux-mêmes, en tant qu’entités individuelles, en tant qu’objets plastiques.


RETOUR